Marginalisé... Jusque dans la mort.

Publié le par Casy

Commenter cet article

sister for ever 08/11/2008 16:48

J'aime visiter les cimetières, et je déteste l'idée des cendres dispersées quelque part. Je suis d'avis qu'un cimetière doit être champêtre, paisible, et être à un endroit où l'on aurait vraiment envie de demeurer.Où j'habite le cimétière nouveau est dans la forêt, on y a une jolie vue sur les collines voisines; c'et là que je veux être, pas dans le vieux cimetière où pourtant reposent des célébrités (locales).Ensuite les mauvaises herbes ce n'est pas grave du tout, c'est en fait la vie qui continue...Je me souviens d'une parole de ma mère quelques mois avant sa mort, lorsque nous étions au cimetière de Sivry: «En fait, a-t-elle dit, tous ceux que j'ai connus c'est là qu'ils sont maintenant». Elle les y a rejoints, au pied de la colline d'Haraumont.

christophe 08/11/2008 13:05

Excellent !C'est toujours un regard malicieux sur les choses de la vie ^^J'en raffole !

Phil 08/11/2008 10:06

http://www.deezer.com/track/1124661

Phil 08/11/2008 09:59

Le cimetière marin évoqué par Paul Valéry est justement celui de Sète, est ce une coincidence ? Georges Brassens n'est pas enterré au cimetière marin, il est au cimetière municipal. J'ai visité les deux pour rencontrer les deux personnages.

Maître Chronique 08/11/2008 09:14

Tiens, tu sais ce que j'ai fait ? J'ai regardé ta photo en écoutant "Supplique pour être enterré à la plage de Sète" de Georges Brassens.Le résultat est... pacifié !Et l'un de mes meilleurs amis (qui habite Nancy mais qui, comme moi, est verdunois) m'apprend ce matin le décès de son père.Alors je lui dédie cette chanson.