Il suivait le tracé de la rivière... L'été ne pouvait pas avoir tout asséché...

Publié le par Casy

Commenter cet article

Jornov 20/08/2008 11:10

La terre desséchée ressemble bien à celle que l'homme sans Dieu, son Créateur, conçoit de lui-même. Il ne peut s'empêcher de "recopier" l'état de son coeur; le coeur vide et sec comme le montre cette photographie tout à fait illustrative.

fredo 18/08/2008 19:14

Bien rangée la riviere   :-)

Casy 19/08/2008 08:38


Héhé.
:)


paris-émoi 18/08/2008 18:01

comme d'hab, photo et titre impec raccord !

LightRoom 18/08/2008 06:17

c'est la piste de Pékin?On y foulerais sa géométrie de nos basket.

Marie 18/08/2008 00:28

joli coup d'oeil